Peut-on dire qu’on a visité Washington ? Pas sûr, et pourtant on y est resté deux jours et on a marché des kilomètres. Mais voilà, la zone touristique c’est le Mall, et le Mall c’est un immense parc sur la rive du Potomac où se côtoient pelouses, monuments aux présidents préférés et mémoriaux aux guerres meurtrières, des musées avec de très, très riches collections, la maison blanche et le Capitole. Pas un restau, pas un bar, pas une petite terrasse sympa où siroter une boisson fraîche (en même temps c’est très français ça), pas d’habitants, seulement les touristes et les joggeurs. Alors, Washington, on ne sait pas, mais le Mall, c’est plutôt agréable et terriblement passionnant, on a peut-être battu notre record de présence dans un musée : 5h ! En deux fois, parce qu’à 19h30 on s’est fait viré alors on y est retourné le lendemain matin ; il faut dire qu’ils sont bien faits les musées aux USA, et on a mal aux pieds avant d’être lassé. Bref, on est maintenant plutôt calé sur l’histoire du pays, surtout ses illustres présidents et ses nombreuses guerres.

On poursuit par un petit tour en Pennsylvanie, le pays des Amish. Alors, oui, on a pu vérifier que ce qu’on voit dans les films est vrai : il y a bel et bien des gens qui se baladent avec des habits d’une autre époque, avec de longues barbes et des chapeaux ou un petit voile sur le chignon, en buggy (calèches) ou en trottinette. C’est plutôt étonnant, mais pourquoi pas. Enfin, le plus amusant reste de noter les anachronismes : une dame entretenant son potager et un énorme 4×4 garé dans l’allée, ou les buggys se rendant au Walmart, l’équivalent du Carrefour. Et encore une fois, pourquoi pas ?

Enfin, pour compléter nos connaissances de l’histoire américaine, direction Philadelphie, la première capitale du pays. Là où Jefferson a écrit la déclaration d’indépendance, un visionnaire qui parlait déjà d’abolir l’esclavage 90 ans plus tôt. Là où Washington a exercé ses deux mandats présidentiels, un héros de guerre qui a su abandonner le pouvoir qu’il avait entre les mains pour instaurer une république. Là où se situe la Liberty Bell, une simple cloche qui date des colonies britanniques, mais à cause de l’inscription « proclame la liberté dans le pays pour tous ses habitants », elle est devenue l’emblème de la liberté pour toutes les causes, à travers les siècles, malgré une belle fêlure…

Un commentaire à “Washington et la Pennsylvanie”

  1. « speed limit 25″……………..y a t’il des radars pour les buggys et les chevaux ???
    profitez bien de la dernière ligne droite!!
    bisous momoy

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2014 American van Suffusion theme by Sayontan Sinha