On commence en fait par le New Jersey qui nous promettait des forêts et une jolie côte, de quoi souffler un peu avant d’attaquer New York. Mais, surprise ! Ici l’accès à la plage publique, c’est 9$… Hors de question de payer ce prix-là pour se serrer sur une plage serviette contre serviette. On a donc continué de longer la côte, il est vrai, plus par curiosité que par espoir de trouver une plage non payante. Et on est allé de surprises en surprises : pas une plage en dessous de 7$ l’accès (sans oublier de payer aussi le parcmètre pour la voiture), et des panneaux long comme le bras de choses interdites, il y en a même une où il est interdit d’avoir de la nourriture et des boissons ! Mais la dernière surprise, parce qu’on a appris qu’il ne faut jamais désespérer même si cela va à l’encontre de toute logique, c’est une plage gratuite, avec un petit parking gratuit… C’est pas beau la vie ? Après avoir attendu 10min qu’une place se libère, on a pu profiter pleinement de notre journée plage.

En ce qui concerne New York, la réponse est non. Non, on n’est pas allé à tel ou tel endroit, on n’a pas vu telle ou telle chose et on n’a pas fait ceci ou cela, parce qu’on y est resté seulement trois jours. Juste le temps de voir les incontournables : la statue de la Liberté, central park et la terrasse de l’Empire state building. Et juste le temps de survoler quelques quartiers en passant devant des noms connus : Manhattan, Time square, Wall street, les nations unies, Greenwich village, Brooklyn. De quoi donner à Quentin l’envie d’y retourner, peut-être, un jour, et à moi le sentiment que c’est trop grand, trop haut, trop bruyant, trop.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2014 American van Suffusion theme by Sayontan Sinha