Ça y est, le voyage est définitivement terminé, nous sommes arrivés à Montpellier après être allés chercher iVan à Anvers. Nous avons pris notre temps, une petite semaine pour faire 1500km, de quoi rendre visite à la famille et aux amis, et répondre à leurs nombreuses questions. En voici un petit florilège.

La première, toujours plus ou moins la même : Qu’avez-vous préféré ? Où est-ce que vous retourneriez ? Votre top 10 ?
Il est très difficile de répondre à cette question. Généralement, on fait une réponse large : les grands espaces, la nature, les animaux… On cite l’Argentine pour ses paysages, ses habitants sympathiques, une expérience unique avec les baleines. Mais il y a aussi les paysages incroyables de la Bolivie ou de l’ouest des Etats-Unis, la faune unique du Costa Rica, le parc exceptionnel de Yellowstone, les sites archéologiques grandioses incas et mayas. On finit toujours par oublier de citer quelque chose.

Vous avez rencontré beaucoup de gens ?
Oui et non. Le fait de rechercher des lieux soit isolés soit touristiques, et d’avoir un rythme assez soutenu, ne favorise pas vraiment les rencontres avec les habitants. Par contre, nous avons croisé beaucoup de voyageurs en camping-car. Des allemands, des suisses, énormément de français, et beaucoup de familles. Et qui dit voyageurs, dit même envie d’aventure, même mode de vie, mêmes préoccupations donc des gens avec qui il est facile de rentrer en contact et d’échanger conseils et bon plan. Voilà comment en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire vous pouvez vous retrouver à aborder des sujets comme les meilleurs itinéraires, les plus beaux bivouacs, les ennuis mécaniques, l’art de l’utilisation des WC chimiques, ou le secret des gants en plastique à la station de vidange. Édifiant.

Est-ce que vous avez eu des problèmes pour vous faire comprendre ?
Nous parlions déjà espagnol et anglais avant de partir, et nous avions appris des rudiments en portugais pour s’en sortir au Brésil. Finalement, la première fois qu’on n’a plus compris ce qu’il y avait d’écrit autour de nous c’était en Belgique pour réceptionner iVan. Hé oui, à Anvers on parle flamand !
Pas de difficulté majeure donc, mais quelque fois des erreurs d’interprétation. Par exemple en Amérique du sud, une personne qui fait un battement de main, ne vous dit pas de vous approcher, mais vous dit non, ou vous demande de vous arrêter.
Et puis ce n’est pas parce qu’un pays parle espagnol qu’il utilise les même mots que son voisin… nous avons donc appris que la confiture de lait peut s’appeler dulce de leche, mais aussi manjar, arequipa, cajeta.

Est-ce que vous avez eu des problèmes avec les autorités ? Est-ce que vous avez dû donner des pots de vin ?
Pas de gros problème à déclarer : la preuve nous avons réussi à faire notre voyage dans les limites de temps imparties. En ce qui concerne les pots de vin : aucun, jamais, c’est une question de principe. Et aussi de patience. Il faut savoir qu’un voyageur en camping-car, s’il est patient, finira toujours par venir à bout d’un agent corrompu puisque celui-ci n’a pas sa cuisine et sa chambre à disposition.

Est-ce que vous avez eu froid ?
L’isolation n’est pas trop mauvaise, et en empilant les duvets nous avons pu passer des nuits froides sans problème. On a finalement beaucoup plus souffert de la chaleur : malgré l’investissement dans un ventilateur, les nuits au-dessus de 30°C restent difficiles.

Comment vous rechargiez vos ordinateur, téléphone, appareil photos ?
Au diesel ! Non, ce n’est pas une blague, en roulant on recharge notre deuxième batterie sur laquelle on branche un convertisseur, et hop ça fait du 220.

C’est bien rangé chez vous dites donc !
Ah, oui, mais ça c’est obligatoire. Pas le choix, dans un camping-car, il faut tout ranger, et pas juste un peu, non, tout, tout, absolument tout. On l’a appris à nos dépens. Par exemple ne pas laisser un rouleau de PQ ou de sopalin, sinon en plus de tomber ça se déroule dans tout le van. Autre exemple : ne pas laisser de l’eau dans la bassine, même un fond, même coincée dans l’évier, parce qu’au premier dos d’âne, splouch ! L’eau sale de la vaisselle qu’on n’a pas voulu vider au milieu d’un parking se retrouve partout. Un régal.
Les fenêtres sont fermées quand on fait de la piste, sinon toute la poussière rentre, on accroche la table pour qu’elle arrête de faire des sauts périlleux à chaque dos d’âne, on met les petits crochets de sécurité des placards pour qu’ils ne s’ouvrent pas dans les virages un peu serrés, on ferme le gaz au cas où…

Et puis les chiffres : Combien de pays traversés ? Combien de jours ? Combien de kilomètres ?
18 pays en 438 jours et 71 152 km ! Légèrement plus que les 43 000 prévus…
Le principal problème ce sont les détours, et plus les pays sont grands, plus les détours le sont. Quand un argentin vous dit que ce n’est pas loin, c’est en moyenne à 200km. Quand vous décidez de rajouter Yellowstone dans votre circuit aux USA, ça chamboule un peu la moyenne. Mais aussi, détail auquel on ne pense pas, quand vous faites entre 15 et 20 km pour trouver à manger ou un bon bivouac, multiplié par le nombre de jours, ça commence à faire beaucoup…

Vous avez pris beaucoup de photos ? Et des vidéos ?
Alors, aucune vidéo, parce que pour que se soit regardable il faut ensuite monter un film et c’est beaucoup de temps, et des compétences que nous n’avons pas vraiment. Par contre, niveau photos, nous n’avons pas été avares. Après 9 378 déclenchements, nous n’avons gardé que 3 705, et publié 457 sur le blog. Mais promis, si on fait des diaporamas, on se limitera à une centaine.

Vous avez respecté votre budget ?
Globalement, oui. Nous avons dépensé environ 37 000€, au lieu de 35 000€ prévus, mais sans avoir revendu iVan. Pari réussi, donc. Et en guise de préparation à la reprise du travail, voici un petit tableau récapitulatif de nos dépenses.

Avions et traversées en bateau 5 300 €
iVan 5 500 €
Essence 6 100 €
Mécanique 3 300 €
Nuits et repas 7 200 €
Visites, loisirs et souvenirs 4 600 €
Transports en commun, péages, ferry, stationnement… 1 500 €
Frais bancaires, d’immigration, assurances, téléphone, équipement… 2 200 €
Assurance et frais de santé 1 000 €



Et enfin, la dernière : Qu’allez-vous faire maintenant ? Vous n’allez pas vous ennuyer ?
Pour l’instant, le programme de la rentrée est assez chargé. Revoir toute la famille, tous les amis, trouver un appartement, effectuer toutes les démarches administratives… Et puis les vacances sont terminées et on va se remettre au travail, il paraît que ça occupe pas mal les journées.

Voilà, le 142ème et dernier article est posté. Merci à tous ceux qui ont suivi le blog de près ou de loin. Et un grand merci à ceux qui ont pris le temps de nous laisser des commentaires.

4 commentaires à “Des réponses à vos questions”

  1. super ! merci de ces nouvelles. Bon courage pour le retour « au pays »
    A bientôt
    Colette

  2. Toutes les bonnes choses ont une fin !!!
    vous allez redécouvrir le confort d’un bon lit, d’un frigo, d’une cuisine avec de la hauteur de plafond!!!
    mais aussi l’écran d’ordinateur ….mais pour travailler…..
    a quand les prochaines vacances!!! elles n’ont jamais été aussi proches !!
    courage pour votre reprise de boulot!
    @+++bisous momoy

  3. Bon retour à la maison!!
    j’imagine que ce voyage aura été hyper enrichissant :)
    merci de nous avoir fait rever, j’appréciais de tps en tps voir où iVan dormait 😉
    gros bisous

  4. Ils sont rentrés!!!!

    Joie!
    Bien(re)venus à Montpellier !

    Mettez moi dans la liste des gens à voir :-)

    Gros hug et à bientôt j’espère!

    Maylis

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

© 2014 American van Suffusion theme by Sayontan Sinha